Kea & Partners - Partners for transformation

 

Consultant chez Kea :

une force de proposition 

à part entière

 

Alexandre, Consultant, École des Ponts ParisTech

 

 

 

Consultants,

reflets de notre

singularité

Close

Benoît,

Consultant, ESSEC

Regards croisés de consultants : 

Kea raconté par Marie et Armand

Clarisse,

Consultant Senior, ESCP Europe

Adrien,

Consultant Senior, CentraleSupélec

Laura,

Manager, ESSEC

Clément,

Directeur, Mines Saint-Etienne

En 2016, alors que je recherchais un stage pour mon année de césure, j'étais certain de vouloir m’orienter vers le conseil. La principale question était : dans quel cabinet ?

Après quelques échanges avec des consultants et ex-consultants de plusieurs cabinets, Kea attira rapidement mon attention sur un aspect bien précis : la responsabilisation et l’autonomie du consultant junior. Par la suite, ces deux principes sont devenus réalité dans mon quotidien de stagiaire chez Kea. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons qui, un an après ma césure, m’a fait revenir en CDI pour continuer l’aventure !

Être responsabilisé rapidement

Que ce soit pour un stage ou un CDI, la sélection chez Kea est exigeante. Le cabinet veut être en mesure de confier rapidement au consultant des tâches importantes et de l’exposer au client – ce qui explique que la posture, l’empathie et l’expression orale soient des critères de sélection importants en entretien.
À mon arrivée chez Kea, cette philosophie s’est très vite confirmée ! J’ai très rapidement été amené à présenter mes travaux au client, à conduire des entretiens seul ainsi qu'à participer à la construction et l'animation de séminaires clients. Bien sûr, cette montée en puissance dans la responsabilisation est accompagnée en fonction des appétences et capacités de chacun. Mais, le petit « plus » chez Kea c’est cette dose de confiance qu’on nous accorde et qui vient décupler nos capacités de jeunes consultants !

Avoir une marge d’autonomie claire

Chez Kea l’accent est aussi porté sur l’autonomie. On laisse rapidement le consultant en gestion de son périmètre. Bien sûr cela va de paire avec la prise d’initiative ! Étant de formation ingénieur, j’ai particulièrement apprécié, et apprécie encore aujourd’hui, l’autonomie dont je bénéficie sur mes analyses ou sur la pose des problèmes.
Au-delà des phase de réflexion, cette autonomie se traduit aussi dans les phases d'interface avec le client. Le jeune consultant est rapidement incité à proposer une structure de présentation et une formulation ainsi qu'à présenter lui-même la partie sur laquelle il a travaillé. Sur le terrain, cela se traduit par une prise en charge progressive de ces travaux et de leur conduite avec le client. Au fil de son expérience, le consultant construit une véritable relation avec ses clients et bénéficie de la confiance de son équipe. On ne demande pas au consultant d'entrer dans un « moule », il est encadré et peut réaliser son travail tout en gardant son identité et son style bien à lui.

Bien que responsabilisés et autonomes, nous ne sommes jamais seuls et notre management est toujours présent pour nous aider, nous soutenir et surtout nous faire progresser. Pour moi, le style Kea s'exprime dans le fait de ne pas considérer le jeune consultant comme un simple exécutant mais comme une force de proposition à part entière dont les idées sont écoutées et prises en compte. C’est bien là que notre rôle en tant que jeunes consultants Kea est si différent !

Vous l’aurez compris, ces deux notions, qui permettent une progression rapide et accompagnée, sont les principales raisons pour lesquelles je m’épanouis pleinement chez Kea. Bien entendu son ambiance tout à fait géniale y contribue aussi, mais pour vous raconter cela il me faudrait encore quelques lignes ! ^^

 

>>> Faites un pas de côté…et rejoignez Kea ! Tom, Consultant Senior, ESCP Europe

>>> Évoluer chez Kea