top of page

Responsabilité : du discours à la contribution [La Revue 24]



Comment réconcilier performance économique et contribution au commun ?


2020 est une année décisive pour la transformation de nos sociétés en responsabilité. Elle restera marquée dans nos mémoires comme celle qui nous aura imposé à tous, dans tous les secteurs, de changer de regard sur l’économie et d’en penser désormais la soutenabilité. Il n’y a plus d’alternative et il faut se mettre en chemin.

La Revue n° 24 "Responsabilité, du discours à la contribution" s'attache à la question du passage à l'action.

Nous y signons un article sur les 4 piliers qui soutiennent la transformation vers une économie souhaitable, La notion de responsabilité reste clivante. D’un côté, les opposants jouent la carte de l’indifférence et du laisser-faire, quitte à flirter avec un cynisme provocateur. De l’autre, les défenseurs les plus fervents prônent une responsabilité de tous et pour tout, au risque de transformer le marché en véritable tribunal moral. Nous ouvrons une troisième voie, celle de la responsabilité "en action".


La parole est donnée à des personnalités aux points de vue différents :

  • Christophe Itier, Haut-Commissaire de l’Économie Sociale et Solidaire, au gouvernement jusqu’à l’été 2020,

  • Gaspard Koenig à la pensée libérale,

  • Antoine Sire, porteur de l’engagement de BNP Paribas.












"Au cœur de la question de la responsabilité se loge donc celle de la capacité à déléguer, à faire confiance. Pour que les entreprises soient libérées, encore faut-il que leurs employés soient libres… de réussir comme d’échouer"

Gaspard Koenig, écrivain et philosophe




Pour approfondir le sujet :


128 vues
bottom of page