Kea & Partners - Partners for transformation

Quel avenir POUR la filière viticole française à HORIZON 2030 ?

 

Christine Durroux, Senior Partner et Ketty Six, Directeur

Le vin occupe une place de premier plan dans notre économie. Sur le secteur vitivinicole au sens large – incluant vins tranquilles, cognac et champagnes –, la France se place en tête des exportations et en seconde position des pays producteurs de vin.

 

Il est donc crucial que le secteur viticole national anticipe l’avenir pour garder cette position forte dans un environnement mondialisé. Or, bien que ses fondamentaux soient relativement stables, il est comme tout autre secteur soumis à de nombreux facteurs de changement qui doivent amener l’ensemble des opérateurs à faire les bons choix stratégiques. Ces choix peuvent être pris individuellement mais, pour certains, ils nécessitent de la coopération à l’échelle d’une profession tout entière, voire d’une filière dans son ensemble.

 

Contraintes environnementales, montée en puissance de la clientèle chinoise, de la vente par Internet, de la concurrence des pays émergents, nécessité de « marketer » la filière : nous avons identifié 8 transformations et ruptures possibles, qui toutes nous amènent à donner des orientations pour l’avenir.  Elles sont issues de nos travaux, ainsi que des témoignages recueillis auprès d’une vingtaine d’experts du secteur - producteurs, responsables d’interprofession ou d’organisations professionnelles, négociants, distributeurs.

 

Bonne lecture !

 

AU SOMMAIRE - 8 IDEES FORCES POUR CONSTRUIRE LE FUTUR DE LA FILIERE

EN 2030…

#01   100% DES VINS PRODUITS « SANS PESTICIDE » ?

#02   DU VIN SEULEMENT UNE ANNÉE SUR DEUX EN FRANCE ?

#03   LES MILLENIALS CHINOIS, PREMIERS CONSOMMATEURS DE VIN AU MONDE ?

#04  LES APALA* REPRESENTENT PLUS D’UN QUART DE LA PRODUCTION MONDIALE ?

#05   LE VIN, NOUVEAU PARFUM ?

 #06   DES GÉANTS MONDIAUX DOMINENT LE SECTEUR ?

#07   INTERNET, PRINCIPAL CANAL DE MARKETING ET DE VENTE DU VIN ?

#08   LE VIN HORS LA LOI ?