Kea & Partners - Partners for transformation
Philippe joubrel innovation managériale kea

L'innovation managériale, l'épicentre de la performance des entreprises

 

Philippe Joubrel


L'innovation managériale vue par Arnaud Gangloff

Zoom sur le Campus de l'Innovation Managériale

Close

En septembre 2017, Kea & Partners est intervenu au Zermatt Summit – Mini Davos du management – qui a réuni une centaine de participants autour du thème « Humaniser l’innovation ».

Une conviction forte et partagée a émergé des discussions : l’innovation managériale est l’épicentre de la performance des entreprises ! On a encore trop souvent tendance à se focaliser sur l’économie numérique, ses prouesses technologiques ou sur l’innovation écologique et économique, en délaissant les hommes et les femmes qui les portent. Pourtant, l’innovation managériale est au cœur du réacteur des entreprises, et se doit d’être, plus que jamais, à l’agenda des dirigeants.

 

L'entreprise réinventée par l'innovation managériale

Ce principe est partagé à l’unanimité par la table ronde dédiée à l’innovation managériale : les intervenants l’ont par ailleurs illustré à travers leur exemple personnel. C’est le cas de Alexandre Gérard, inspiré par Jean-François Zobrist et Isaac Getz, eux-mêmes inspirés par Jean-Christian Fauvet. Le PDG de Innov-On a réussi le pari de combiner confiance et liberté en positionnant les valeurs et le bonheur au cœur de son entreprise, forte de 260 collaborateurs. En parallèle, il consacre une part signifiante de son temps à accompagner d’autres entreprises et à témoigner de ses expériences, avec pour objectif ambitieux que l’engagement de centaines de PME pousse les grands groupes à amorcer leur mue.

Jean-Michel Queguiner est à la tête de Bretagne Ateliers, dont l’entreprise est parvenue à casser les préjugés en se positionnant dans le top 5 des fournisseurs de qualité de PSA, et ce malgré un taux de travailleurs handicapés de plus de 80% ! On retrouve au cœur de cette réussite, le modèle « C.R.I.S.T.A.L » : Convivialité, Rigueur dans l’application des règles, Implication à chaque seconde, Simplification permanente, le « Tous ensemble », Amélioration continue et Longévité. Modèle que le chef d’entreprise breton résume ainsi : « Si on a le bonheur de gagner, on ne perd plus ! ».

Hicham El Habti, en charge de la transformation d’OCP démontre que l’innovation managériale n’est pas le seul apanage des petites structures et qu’elle peut également s’appliquer à une entreprise de 23 000 collaborateurs. La clé du succès pour passer du déficit à la rentabilité en quelques années ? « Créer les conditions de l’amélioration » en manageant par le sens et en promouvant l’intelligence collective, tout en étant capable de « redevenir pyramidal » ponctuellement, lorsque les circonstances l’exigent.

Arnaud Gangloff, PDG de Kea & Partners, a quant à lui remis l’ensemble de ces notions en perspective : l’autonomie ne se décrète pas et elle n’a rien d’une « libération » qui suivrait une recette toute faite. Nous sommes aux antipodes du schéma manichéen du « tout » ou « rien » voire du « bien » contre le « mal » : c’est une transformation complexe, s’opérant progressivement, dans l’ombre, presque invisible mais aux conséquences palpables par tous. Chacun et chaque équipe doit en faire l’apprentissage pas à pas.

 

Le modèle managérial et le nouveau rôle des fonctions centrales vus par Kea

Une partie des travaux de Kea sur le sujet « […] portent sur l’autonomisation des organisations, avec deux champs d’innovation requis : le modèle managérial et le nouveau rôle des fonctions centrales ». Le première modèle nous enseigne que l’entreprise autonome n’est pas une entreprise sans managers, et que c’est même tout l’inverse ! Les organisations allant vers plus d’autonomie ont un besoin naturel voire vital de plus de management.
En parallèle, le nouveau rôle des fonctions centrales est de libérer l’initiative dans les entreprises en développant une forme de leadership inspirant les processus décisionnels.

A notre niveau, l’enjeu pour Kea est de « promouvoir ces approches dans les grands groupes où le dirigeant ne peut, seul, réussir à transformer la culture. ». Thématiques qui seront largement abordées au Campus de l’Innovation Managériale auquel Kea vous convie le samedi 25 novembre 2017, sur le campus de l’ESSEC.