Kea & Partners - Partners for transformation

 

Confiance, autonomie, challenge, 3 accélérateurs d'apprentissage

 

Caroline, Consultante Senior, Mines ParisTech

 

Benoît,

Consultant Senior, HEC

Armand,

Manager, HEC

Découvrez !

La Boite à Keastion

Isabella,

Manager, Centrale Paris

 

 

Evoluer

chez Kea 

Close

Depuis maintenant plus de 4 ans que j’ai rejoint Kea & Partners, ce qui me frappe c’est la réelle confiance que l’on m’a accordée et l’autonomie que j’ai gagnée au fur et à mesure des expériences et des projets.

Chacune des personnes avec lesquelles je travaille a la constante volonté de me  faire rapidement progresser, sans toutefois me jeter trop vite à l’eau.

Ici, on appelle ça le déséquilibre dynamique, un des principes-clés du compagnonnage des jeunes consultants pour leur apprendre le métier. La manière dont un consultant débutant est exposé aux clients est un bon exemple de la confiance accordée. Dès ma première semaine, après un brief approfondi sur la mission qui nous était confiée, j’ai pu accompagner mon chef de projet chez le client pour rencontrer le Directeur Général et son Directeur Marketing ! Puis, progressivement, j’ai eu l’opportunité d’interagir directement avec mes clients et ai ainsi pu avoir de la visibilité sur l’impact de mon travail quotidien et une bonne vision sur l’ensemble des travaux menés. Au fil des projets, j’ai ensuite été amenée à créer une relation privilégiée avec mes interlocuteurs, selon les niveaux de responsabilité et les sujets abordés.

Ma prise d’autonomie s’inscrit dans une évolution plus globale des responsabilités, au gré des expériences.

Cela passe par des contacts poussés avec mes chefs de projets en démarrage de mission, pour m’aider à appréhender les problématiques du client, caler les façons de travailler, répondre à mes questions, s’assurer que je suis à l’aise avec le rôle qui m’est donné.

Puis, tout au long du projet, les plus expérimentés, seniors ou managers  ont un souci constant de trouver un bon équilibre entre faire avec nous les plus jeunes, pour nous apprendre les basiques du métier et nous laisser faire puis nous débriefer pour nous faire progresser. C’est vrai pour une analyse à mener comme pour une réunion à préparer ou à animer, un entretien client à réaliser, un benchmark à formaliser, ….

Ainsi, chaque consultant a la satisfaction de voir son rôle et ses responsabilités évoluer au cours des semaines. Sur un projet où nous pilotions des travaux stratégiques, j’ai commencé par contribuer au contenu des analyses, puis pris la main sur les relations avec les différents contributeurs au fur et à mesure où je maitrisais les sujets, puis enfin j’ai  pris plus d’autonomie dans l’ensemble des travaux. Et, sur la partie pilotage, nous avons commencé, avec ma chef de projet, par co-construire les éléments, puis elle m’a laissée lui proposer les points importants à remonter au top management pour sécuriser l’avancement des travaux, … afin que nous réfléchissions ensemble aux inflexions à donner.

Enfin, le challenge que représente chaque nouveau projet est un point-clé de l’apprentissage du métier de consultant.

La découverte d’un nouveau secteur, d’un nouveau sujet, l’adaptation à un nouveau client, à un nouveau chef de projet, donc à de nouvelles façons de travailler… pourraient s’avérer perturbantes et stressantes. Mais en fait, même si un temps d’adaptation est nécessaire, ce sont avant tout de fabuleux accélérateurs d’apprentissage !

 

 

L'évolution professionnelle

chez Kea

Close
 

 

 

Pour postuler

Close

 

 

Nous retrouver sur Facebook

Close