Kea & Partners - Partners for transformation

 

Excellence : 

Exemplarité, Exigence,

Inspiration, Impact

 

 

Bruno, Directeur, Mines ParisTech

 

 

 

Qu'avons-nous de différent ?

2 Associés vous racontent...

Le dialogue stratégique : Une nouvelle démarche

 

Close

Armand,

Manager, HEC

 

Consultants,

reflets de notre

singularité

Close

Caroline,

Manager, Mines ParisTech

 

 

Innover

sans cesse

Close

Le parcours d'Alice, Directeur, ESSEC

Le parcours d'Alice, Directeur, ESSEC

Le parcours d'Alice, Directeur, ESSEC

Close

 

Nos

savoir-faire

transverses

Close

Olivier,

Senior Partner, X - Mines ParisTech

 

Nos

Savoir-Faire

Sectoriels

Close

Lorsque je demande aux étudiants, au cours d'entretiens de recrutement ou de forums, ce qui les intéresse, les motive dans le conseil en stratégie et management, une expression revient de façon récurrente : « l'école de l'excellence ».

Beaucoup d'entre nous choisissent donc ce métier en quête du Graal de l'excellence professionnelle, source de satisfaction intellectuelle et de fierté d'appartenance à une certaine forme d'éminence.

Mais à la question : « qu'est-ce donc pour vous que l'excellence? », les réponses se font bien moins homogènes.

« La faculté à formuler les recommandations les meilleures à un client » propose l'un, «  la capacité à toujours atteindre et dépasser les attentes du commanditaire du projet »  hasarde un second, « le fait de délivrer un résultat systématiquement irréprochable » affirme doctement un troisième que son collègue américain traduira en un pragmatique « being flawless », « le talent » se contentera de rétorquer un autre interrogé pour se distinguer par son esprit incisif.

Je trouve chacune de ces réponses tout à fait pertinente, sans aucun doute parcellaire, mais surtout éminemment personnelle. J’incite chaque visiteur de cette page à se poser cette même question et à tenter d’y répondre en toute sincérité, en acceptant – non, en revendiquant ! – la subjectivité de sa définition : Qu’est-ce que l’excellence pour moi ? Sans aucun doute orienté par mon expérience de plus de dix ans dans le conseil, je me suis prêté à cet exercice qui m’a amené à définir l’excellence à travers quatre mots qui, je l’espère, offriront une entrevue de la pratique du métier de consultant chez Kea&Partners.

Exigence

Avant tout, l'excellence ne me semble pas être une essence mais une recherche continue. Nos méthodes et nos compétences évoluent sans cesse, pour accompagner nos clients dans un monde volatile, incertain, complexe et ambigu. Je représenterais donc l'excellence comme un chemin et non comme un état, une démarche de remise en cause permanente qui, à la manière de la fable d'Achille et de la tortue, nous rapproche sans cesse d'une cible qui ne peut être atteinte. L'excellence est alors avant tout une exigence de chaque instant, sans compromis, dans la maximisation de la valeur ajoutée que nous apportons à nos clients, et un apprentissage à chaque expérience de tout ce que nous pourrions mettre en œuvre pour les accompagner plus loin encore. Chez Kea, j'ai pu découvrir des outils comme le diagnostic culturel d'une entreprise, et travailler au développement de démarches nouvelles comme le dialogue stratégique, qui me permettent concrètement de donner de nouveaux angles de vue à mes clients et de leur ouvrir des terrains de jeu inexplorés.

Exemplarité

Le conseil me semble, plus que tout autre métier, une activité imposant à l'individu de se fondre dans l'équipe. Nos clients choisissent une approche, une énergie, un style, qui ne peuvent exister que lorsqu'ils sont incarnés par tous les intervenants du projet, du plus jeune au plus expérimenté. En tant que chef de projet, je dois donc considérer l'excellence sur trois dimensions : ma propre prestation auprès de mon client qui doit pouvoir servir de modèle exemplaire pour mes équipiers, celle des consultants que j'encadre, enfin  la prestation d'ensemble fournie par l'équipe Kea. L'excellence me semble devoir être la recherche de la perfection d'une équipe, dans une logique d’exemplarité, de solidarité et de compagnonnage entre tous ses membres.

Inspiration

Comment définir les frontières de notre métier, lorsque nos interventions peuvent recouvrir des réalités allant de la conception d'une vision d'entreprise à la maximisation de la performance d'une équipe de vente en boutique, en passant par la redéfinition d'une organisation marketing ou la conception d'une nouvelle offre de produits ou de services ? Une démarche d'excellence en tant que consultant me parait donc devoir nécessairement passer par une ouverture forte sur l'extérieur, la faculté à se nourrir de compétences dont nous ne disposons pas, à être curieux de ce que nous ne maitrisons pas et à rechercher l'inspiration dans tous les contacts, si nombreux et divers, que notre métier génère. Je n'aurais jamais pensé animer un jour une séance de travail d'un comité de direction à l'aide de briques de Lego, pourtant ce peut être un outil puissant pour construire la vision de l'entreprise que j’ai découvert auprès de notre partenaire suédois !

Impact

Enfin, je reviendrai sur le sens étymologique du mot excellence. Excellence est un emprunt ancien, remontant au douzième siècle, au latin excellens, -entis « éminent, d’une valeur supérieure », participe présent de excellere « dépasser, être supérieur ». Exceller signifie donc atteindre un niveau de qualité ou de valeur émérite, sommital. Qui d'autre que nos clients peuvent en être les juges? A mes yeux, l'excellence n'existe que par la perception qu'en aura le commanditaire de notre mission. L'excellence d'un consultant doit ainsi s'envisager non pas en fonction des modélisations qu’il conçoit ou des schémas organisationnels qu’il dessine, mais bien au regard de l'impact qu'il parvient à générer chez son client, sa capacité à créer une dynamique positive et durable, profitable à l'entreprise et à ses collaborateurs, génératrice de cohésion et de fierté.

Quelle que soit votre propre vision de l’excellence, il me semble fondamental qu’elle soit pour vous une source d’énergie et d’envie pour franchir toujours les frontières des terrains connus, et surtout pas un objet de pression et de frustration. Vouloir atteindre l’excellence en tout point, outre le fait d’être une aspiration extrêmement scolaire, est illusoire, bien heureusement ! Dans Le Neveu de Rameau, Diderot ne disait-il pas : « Si tout ici-bas était excellent, il n’y aurait rien d’excellent.  »  

 

>>> Découvrez notre espace dédié aux étudiants des Mines ParisTech

>>> Notre conception de l'Excellence par Thibaut, Directeur